Jump to content
Back

À la loupe : le Myōgi

Le Myōgi (妙義, qui tire son nom du Mont Myōgi situé dans la préfecture de Gunma) est inspiré du projet B-40, qui était un concept préliminaire de croiseur de bataille imaginé par Sir George Thurston pour la Marine impériale japonaise. Le projet B-40 n'était qu'une idée parmi les trois présentées aux japonais à l'origine : B-39, B-40 et B-41. Les trois projets furent refusés car la marine nippone ne les trouva pas adaptés à leurs besoins, mais leurs concepts furent redéveloppés et finirent par donner naissance au croiseur de bataille de classe Kongō (B-46). Comme le B-40 n'a jamais été bâti, il n'a jamais été baptisé officiellement ; le nom de Myōgi, qui n'a jamais été donné à un navire de guerre de la MIJ au cours de son histoire, lui fut attribué en accord avec la tradition de la marine impériale consistant à conférer des noms de montagnes aux croiseurs de bataille.

587733303_ver.4.3IVMygi-min.thumb.png.c55c7b7fb64160ea18cd09c213509d32.png

Votre première question sera sans doute : « pourquoi jouer le Myōgi quand je peux avoir le Kongō ? » Eh bien, s'il existe des différences entre les deux (la plus évidente étant le nombre de pièces d'artillerie embarquées), en se penchant sur les stats de base des deux navires (c'est-à-dire comparé à un Kongō amélioré au maximum), on remarque les distinctions suivantes :

  • Le Myōgi offre une bien meilleure réduction des dégâts des torpilles : 39 %, contre 25 % pour le Kongō
  • Le Myōgi bénéficie d'un bien meilleur temps de rotation des tourelles : 37,5 s, contre 54,5 s pour le Kongō
  • Mais le Myōgi a aussi quelques armes secondaires de 6 pouces (152 mm) en plus : 16, contre 14 pour le Kongō
  • Le Myōgi a un rayon de braquage plus petit : 730 m, contre 770 m pour le Kongō
  • Le Myōgi bénéficie d'une meilleure dissimulation : 13,1 km contre 13,6 km pour leKongō
  • En outre, la citadelle du Myōgi est plus basse.

1798504684_ver.4.3MygiBuildFR-min.thumb.png.bf6ff30f74ba64bf5fed6edce9f8f0f9.png

Cela dit, on peut modifier notre configuration afin d'améliorer ces paramètres et de compenser ce faible nombre de canons principaux : Takeo Takagi est considéré comme un bon choix, car son trait de base « Phoenix » augmente le nombre de PS rétabli par le consommable Équipe de réparation. En remontant dans l'arbre de compétences, on se concentrera principalement sur l'amélioration des canons :

  • « Canonnier inflammable » pour étendre leur portée et leur précision
  • « Forets rotatifs » pour améliorer la vitesse de rotation et les dégâts AP
  • « Tir de précision » pour s'assurer que la majorité des six obus de sa salve atteigne bien la cible désirée
  • « Extension XXL » pour maintenir vos adversaires à portée
  • Et enfin, « Désir de reconstruction », car la réserve de PS du Myōgi se situe dans le ventre mou des cuirassés de rang IV

Une bonne préparation, c'est une bataille déjà en partie gagnée. Renversez la vapeur !


×
×
  • Create New...