Jump to content
Back

À la loupe : les USS Black, Independence et South Carolina

Trois navires américains sont placés sous les feux des projecteurs dans cette nouvelle parution de la rubrique À la loupe sur notre blog. Découvrez le Black, l'Independence et le South Carolina !

USS Black : destroyer premium américain de rang VII

1423764584_ver.4.4VIIBlack(port)FR.thumb.png.646a9213bbb31c64d3597d34c6472158.png

Comptant parmi les deux stars de la campagne Triple six en cours, l'USS Black fut un destroyer de classe Fletcher qui entra en service actif en 1943. Il tint son nom du capitaine de corvette Black, qui était à la tête de l'USS Jacob Jones et mourut au combat l'année précédente. La construction du navire fut sponsorisée par sa veuve, Mme H. D. Black.

Ce bâtiment connut une longue carrière particulièrement remarquable. L'USS Black participa à plusieurs opérations dans le théâtre naval du Pacifique, entre 1943 et 1945. Parmi les plus notables, on compte la bataille de Saipan, la seconde bataille de Guam, la bataille du golfe de Leyte et la bataille d'Okinawa. Au cours de cette dernière, le Black fit partie de la Fast Carrier Task Force, la force opérationnelle de porte-avions rapides (à l'époque désignée TF 58), avec l'USS Independence : pour en savoir plus à son sujet, continuez votre lecture ! Le Black remporta six étoiles de bataille suite à ses actions lors de la Seconde Guerre mondiale, avant d'en engranger deux de plus durant la guerre de Corée. Ce conflit ne fut pas le seul auquel il participa dans la seconde moitié du XXe siècle : le navire fut également déployé au Vietnam. Retiré du service actif en 1969, ce destroyer fut vendu à un ferrailleur en 1971. 

1817264411_ver.4.4ArleighBurkeFR.thumb.png.0ebea014d36ff311dccaeb0a48748852.png

Quel autre commandant qu'Arleigh Burke serait-il capable de diriger le Black de rang VII ? Cet amiral de l'U.S. Navy effectua une partie de son service sur des destroyers de classe Flecther durant la Seconde Guerre mondiale, et ses compétences en matière de navigation parlent pour lui. Son trait de base « Main ferme » augmentera le groupement d'obus de votre batterie principale pour s'assurer que vos canons de 5 pouces (127 mm) atteignent leur cible le plus souvent possible.
Comme les inspirations sont toujours sujettes à débat, nous vous laissons décider par vous-même dans ce domaine. Pour le reste, nous vous conseillons les options suivantes :

  • « Contact imminent », pour compenser la grande lenteur des torpilles du Black.
  • « Je ne suis plus là », car la dissimulation est souvent une priorité pour les capitaines de destroyer.
  • « Perception », pour réduire les dégâts subis au cours des bagarres avec d'autres destroyers et être garanti de connaître en permanence la position de l'ennemi le plus proche.
  • « Esquive », afin d'augmenter la portée de la batterie principale et la dispersion des tirs en approche.
  • « Inarrêtable », un indispensable pour les destroyers afin de pouvoir continuer à se déplacer même si vos moteurs ou votre appareil à gouverner est neutralisé.

En résumé, le Black est un Fletcher dans l'âme. Entre une grosse cadence de tir, une assez belle vitesse, un écran de fumée qui dure et une solide défense antiaérienne, vous avez le choix ! En revanche, le Black apporte une franche nouveauté aux destroyers de l'U.S. Navy : la capacité d'utiliser le radar et le générateur de fumée en même temps. Un radar de courte durée ayant une portée de 7,5 km peut remplacer Boost du moteur (autrement dit, vous devez choisir entre l'un ou l'autre), ce qui permet de traquer ses adversaires avec acharnement ou de donner à votre équipe des informations importantes malgré un écran de fumée ou un bout de terrain intempestifs. Afin de compenser cet avantage inhabituel, le Black a reçu des torpilles encore plus singulières : elles ne voyagent qu'à 43 nœuds, soit l'une des plus lentes vitesses du jeu. Mais ne vous y trompez pas, ces piranhas font aussi mal qu'ils sont durs à détecter. En termes de jouabilité, votre objectif est de contester les zones clés puis de rechercher, repousser et éliminer les destroyers ennemis. Vous pouvez tenter de couler des capital ships, mais ne perdez pas de vue que les cuirassés rapides seront extrêmement durs à toucher. Employez vos torpilles pour interdire temporairement des zones de navigation, puis repérer les croiseurs ennemis et ouvrez le feu depuis le couvert d'un écran de fumée ou d'une île afin de mettre la pression sur les cibles de grande valeur.

USS Independence : porte-avions premium américain de rang V

1224499608_ver.4.4VIndependence(port)FR.thumb.png.8a2aaf55a5896e97f3aff6827238eb04.png

Au départ une coque de futur croiseur de classe Cleveland, l'Independence vit beaucoup d'action au cours de son service. Ce porte-avions mena des frappes aériennes et soutint les débarquements dans tout le Pacifique et l'Asie du Sud-Est, avant d'opérer au sein de la Fast Carrier Strike Force au large des Philippines et d'Okinawa. L'un des événements les plus notables auxquels il a participé fut le naufrage du sistership du Yamato, le Musashi. L'Independence terminera sa carrière en servant de cible pour un test de bombe atomique en 1946 : il survivra à la frappe initiale pour être ensuite coulé par des torpilles.

922731987_ver.4.4ErnestKingFR.thumb.png.6fb5766800b5725d965e2a0d97ce6966.png

Ernest King est le commandant destiné aux porte-avions de l'U.S. Navy. Il propose tout le nécessaire pour optimiser les performances de l'Independence au rang V. Son trait de base « Je suis paré » améliorera la portée de vos canons antiaériens et dissuadera le porte-avions ennemi de vous prendre pour cible dès le début. Quant aux compétences, voici nos suggestions :

  • « Comme des mouches », pour augmenter votre propre défense antiaérienne.
  • « Alimentation de secours », afin que vos escadrons réalisent des passes aériennes en subissant un minimum de dégâts.
  • « Menace cachée », pour rendre vos attaques plus furtives.
  • « À feu et à sang ! », dans le but d'améliorer les performances des bombes HE.
  • « Mort venue du ciel », pour augmenter l'efficacité de vos bombardiers en piqué HE.

L'Independence, avec le Saipan de rang VII actuellement au bureau (attendez-vous à voir paraître un article sur lui et le Des Moines bientôt), constitue une nouvelle arrivée d'un porte-avions premium pour l'U.S. Navy. Ce navire peut se targuer d'une belle vitesse et de puissants bombardiers en piqué HE (les Douglas TBD Devastator), tandis que sa dissimulation et son blindage ne sont pas si bons que ça comparés à ses rivaux du même rang. Les bombardiers-torpilleurs de l'Independence (des Curtiss SB2C Helldiver) ne larguent que deux torpilles infligeant des dégâts moyens, mais ils sont assez rapides et redeviennent utilisables assez vite. L'Independence n'est pas fait pour infliger de lourds dégâts et ses avions plutôt fragiles devront faire attention dans le choix de leurs cibles, mais sa capacité à vite se repositionner sur la carte vous permettra d'apporter un soutien aérien partout où cela sera nécessaire.

USS South Carolina : cuirassé premium américain de rang III

322422800_ver.4.4IIISouthCarolinaFR.thumb.png.c722dd3e25e28b442f2e99bc89ac411c.png

Le South Carolina fut le premier dreadnought de l'U.S. Navy. À cause de ses dimensions limitées, il emportait un armement assez faible et était lent. Les cuirassés de sa classe furent les premiers à recevoir des tourelles superposées, ce qui lui permettait de tirer une bordée avec tous les canons de sa batterie principale. Avec un total de huit canons de 12 pouces (305 mm), ça aurait été dommage de s'en priver ! Pour se le procurer, remplissez la mission gratuite Dum Spiro Spero avant le 25 juillet à minuit. Vous la trouverez à la boutique du 23 juin jusqu'au 18 juillet. 

Le South Carolina entra en service en 1910. Sa carrière fut assez remplie, entre la formation des aspirants de l'académie navale et de la milice navale des États-Unis et sa participation à diverses opérations militaires dans les Caraïbes. Il n'échappa pas non plus à la Première Guerre mondiale : ses actions les plus notables comptent l'escorte de convois vers la France et le rapatriement depuis l'Europe de plus de 4 000 troupes américaines à la fin du conflit. Ce cuirassé fut retiré du service à cause des limites imposées par le traité naval de Washington et termina à la ferraille. 

919997985_ver.4.4WillisLeeFR.thumb.png.3c693bef73216daf35202f2461e6f7e8.png

Nous aimons à penser que Willis Lee est le choix de la sécurité pour le South Carolina. Son trait de base « Évitez les débordements » vous permettra de survivre aux rencontres rapprochées avec des destroyers.
Comme les inspirations sont subjectives, passons directement au reste de la configuration que nous suggérons :

  • « Bagarreur », pour réduire le temps de rechargement de votre batterie principale. Au rang III, la portée n'est pas très importante, pas la peine de s'inquiéter du débuff de cette compétence.
  • « Chassé-croisé », afin de garder la cible dans votre viseur même pendant une manœuvre.
  • « Pompier », car les croiseurs de ce rang ont tendance à allumer des incendies.
  • « Mécanicien professionnel », pour améliorer votre capacité à réparer vos dégâts en pleine mer.
  • « Combattre le feu par le feu », parce qu'il faut bien avouer qu'être en flammes n'est jamais très marrant quand on joue un cuirassé.

Le South Carolina n'est pas le navire qui possède le plus de canons, de vitesse ou de PS, mais cela ne le rend pas mauvais pour autant. Son armement principal est assez précis et superposé, ce qui n'est pas courant à ce rang. Grâce à sa petite taille, il se manœuvre assez bien, mais attention : sa citadelle est au-dessus de la ligne de flottaison. Exposer votre flanc vous fera perdre plus de PS que prévu. L'équiper de Pièce stratégique de l'artillerie, mod. 2 est une bonne idée pour augmenter encore plus la précision de sa batterie principale. En termes de jouabilité, votre (extrême) lenteur ne vous autorisera pas à traquer vos proies : laissez les affrontements venir à vous. En attendant, rappelez à quiconque s'approche un peu trop de vous respecter avec vos salves précises.

Choisissez lequel de ces navires américains vous préférez et renversez la vapeur !


×
×
  • Create New...