Jump to content
Back

Les destroyers de rang VIII : agiles et mortels

Les navires les plus rapides et les plus furtifs du rang VIII sont mis à l'honneur dans cet article ! Ils ont bien tenté de rester dans l'ombre, mais notre équipe est parvenue à les repérer et à rassembler assez d'informations pour vous communiquer tout ce que vous devez savoir à leur sujet. Voyons cela ! 

Pour découvrir tous les détails sur les croiseurs de rang VIII, rendez-vous ici.

Destroyer Allen M. Sumner

663008342_ver.4.5VIIIAllenM.Sumner-min.thumb.png.d2380380084c92e54e2003eaef6c089f.png

Navire de tête d'une classe comportant 58 destroyers, l'USS Allen M. Sumner est baptisé d'après Allen Melanchton Sumner, un capitaine du corps des Marines des États-Unis qui fut tué lors de la Première Guerre mondiale en France. C'est le second destroyer à porter son nom, après un destroyer de classe Clemson qui était resté en service jusqu'en 1934. 

Sa carrière militaire débuta au printemps 1944. Plus tard cette année, l'Allen M. Sumner rejoignit la Fast Carrier Strike Force (force d'attaque de porte-avions rapides) pour opérer en tant que navire d'escorte au large des côtes des Philippines lors d'affrontements avec des navires japonais. Ayant subi des dégâts suite à une attaque kamikaze en janvier 1945, il repartit en direction des États-Unis pour être réparé. Il servit ensuite de navire d'entraînement pour les équipages de destroyer ; il repartait vers le Pacifique au moment où le conflit prit fin. 

L'Allen M. Sumner est, selon de nombreux aspects, un destroyer américain typique de rang supérieur : il possède un générateur de fumée qui dure plus longtemps, des torpilles à longue portée (16,5 km, comme le Gearing !) et une défense antiaérienne au-dessus de la moyenne. C'est un beau pot pourri ! 

Destroyer japonais Yūgumo

1287408621_ver.4.5VIIIYgumo-min.thumb.png.b73583414ad42ad859252bd67906811c.png

Le Yūgumo et ses 18 semblables étaient plus ou moins une copie de la classe Kagerō avec quelques améliorations mineures apportées à leur défense antiaérienne, et étaient les prédécesseurs de la classe Akizuki, principalement utilisée comme bâtiments d'escorte des unités majeures de la flotte. Dix-neuf destroyers de classe Yūgumo supplémentaires furent commandés avant d'être annulés, et aucun de ceux qui furent bâtis ne survécurent à la Seconde Guerre mondiale.

Quant au navire lui-même, il connut une carrière bien remplie, participant aux batailles de Midway, des Salomon orientales (et à l'évacuation des troupes de Guadalcanal) ainsi qu'à la bataille des Îles Santa Cruz. Le Yūgumo sombra en octobre 1943 au cours de la bataille de Vella Lavella, non sans avoir auparavant causé des dommages irréparables à l'USS Chevalier à l'aide d'une torpille. 

En jeu, ce destroyer japonais profite de torpilles percutantes, d'une dissimulation impressionnante et d'une bonne capacité à déclencher des incendies via sa batterie principale. Le consommable Accélérateur de rechargement des torpilles (bien qu'il soit sur le même emplacement que Générateur de fumée) est une belle cerise sur le gâteau.

Destroyer allemand Z-46

884536395_ver.4.5VIIIZ-46-min.thumb.png.e7b32ddd6b65e26a1885c09cdec9bea1.png

Un des cinq destroyers 1936C qui devaient compter des améliorations par rapport aux classes 1936A et 1936B, la quille du Z-46 fut posée en 1941, comme celle du Z-47. Cependant, plusieurs problèmes, comme des raids aériens et des pénuries de cuivre, exacerbés par d'autres difficultés d'approvisionnement, empêchèrent ces navires d'être achevés. Les forces alliées firent exploser les deux coques en 1945. 

Le Z-46 utilise un sonar comme la plupart de ses pairs allemands aux rangs supérieurs et dispose de stats d'artillerie respectables (surtout pour les obus AP) en plus d'un bon nombre de PS. Si vous cherchez un navire qui sait tout faire, il devrait vous satisfaire. 

Destroyer soviétique Delny

144538316_ver.4.5VIIIDelny-min.thumb.png.b292c49ca408025da27e78d48ee64a92.png

Version d'une classe prévue pour prendre la suite de la classe Tashkent, le Delny emporte des torpilles différentes et est armé d'une artillerie supérieure car issue d'un concept d'après-guerre. Il est bien protégé, tant en termes de blindage (le plus épais et le plus grand chez les destroyers de rang VIII ouverts à la recherche) que de PS. Rajoutez-y deux charges d'Équipe de réparation (aux dépens du générateur de fumée) et vous obtenez un véritable survivant capable de vendre chèrement sa peau. Sa portée d'artillerie et sa vitesse sont les plus élevées au sein de ses congénères de l'arbre techno, même si cela se joue à peu, tandis que ses torpilles restent plutôt faites pour le combat rapproché par rapport à ses rivaux (avec une portée de « seulement » 8 km). 

Passez an rang supérieur et renversez la vapeur !


×
×
  • Create New...